Fabriquer un robot pour un combat – part 1

eh oui, j’ai accepté de participer à un combat de robots !

Même qu’ils appellent ça le MakerFight, il y a un site juste pour ça (cliquez sur l’image)

Affiche makerfight #2

Alors “robot” pourquoi pas mais “combat” c’est pas trop mon style. D’ailleurs les gens qui font des combats de robot, ça Maker !!  : )
Mais comme j’ai fini pas accepter (sous la torture évidemment) il faut maintenant que je réfléchisse en profondeur pour rentrer dans ce jeu en “finesse”, c’est à dire sans trop bourriner car ce n’est pas mon genre.

Mais au fait c’est quoi un combat de robot ?

C’est un truc à la mode chez les Anglo-saxon et chez les Nippons. Un jeu de grands gamins technocrates mettant toute leur créativité dans la conception d’une machine radiocommandée qui ira affronter une autre machine du même genre au sein d’une arène.
Il y a plusieurs types de combats allant du plus gros au plus petit, du plus bourrin télécommandé crachant des flammes au plus subtil doté d’une intelligence artificielle le rendant totalement autonome (beaucoup plus intéressant mais ce n’est pas le sujet du moment).

En ce qui me concerne aujourd’hui, ça ressemblera plutôt à ça, en un peu moins violant tout de même:

Dans mon cas, ce ne sont pas tout à fait les mêmes règles. Le but du jeu est également de neutraliser l’adversaire avec un poids et une taille limite et quelques autres contraintes que l’on trouve sur cette page.

Il y a de fortes chances pour que ma machine finisse cassée alors autant utiliser des matières les moins onéreuses possible et ne pas lésiner sur les épaisseurs car les autres ne seront pas tendre avec moi.

Techniquement:

L’électronique, ce n’est pas mon fort, tout comme la programmation, il faudra que j’apprenne. Ce sera bricolé à base d’Arduino, d’une batterie 12V et d’actionneurs. Tout un monde !
Par contre en mécanique ça devrait aller et la CAO va beaucoup m’aider à optimiser ma conception.
Je dispose d’assez d’outils pour travailler le bois, et un peu l’acier.
Du temps ? Mouais, il va falloir pousser un peu le reste pour lui faire une place mais comme ce n’est pas sur une longue durée, ça devrait passer.

Ce projet semble donc viable.

Mais il faut une idée tout d’abord. Observons; la plus part du temps, ce genre de machine est dotée de roues ou de chenilles qui vont par paire et sont pilotées indépendamment car c’est plus simple techniquement et surtout beaucoup plus mobile (on peut tourner sur place).

Des roues bien sûr. de récupération, c’est mieux, ou du neuf au prix le plus bas. Il est par exemple d’usage de détourner le motoréducteur de deux visseuses sans fil et de monter une roue sur chaque mandrin. Rapide solide et pas cher.

Pour ma part, j’ai déjà des moteurs 12V très costauds (230W), je vais donc certainement les adapter sur des roues. Il faut bien commencer par quelque chose alors partons sur cette hypothèse et critiquons après.

Je vais commencer à modéliser et vous mettrai au fur et à mesure des images de ce que j’aurai dessiné et réalisé.
Je crée aussi cette page pour regrouper tous les articles sur le robot de combat.

Allez, au boulot !

Au fait, si vous avez des idées, laissez moi un commentaire en bas de page.

Recherches utilisées pour trouver cet article :comment fabriquer un robot de combat, fabriquer robot combat, comment construire un robot de combat télécommandé, comment fabriquer un robot de combat facilement, comment fabriquer un robot télécommandé facilement, construire un robot de combat, tuto pour robot combat

About the Author: PSX59

Technicien dans l'âme et résolument passionné d'aviation, je vous invite à découvrir la CAO sur des thèmes variés avec un seul but ... Créer !

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *