Raccordement en courbure sur une théière surfacique – CATIA V5

 

Le surfacique n’est peut être pas votre tasse de thé, pourtant je vais vous montrer que cela peut apporter un plus dans la modélisation d’un objet qui se trouve entre les mains du client final.

Pour l’exemple, nous allons voir en images les différences entre un raccordement avec une continuité en tangence et un raccordement avec une continuité en courbure.
Cette théière nous servira d’exemple dans la réalisation du bec verseur qui devra se fondre élégamment sur son corps  grâce à un…

Raccordement surfacique continu en courbure

 

Catia V5 - théière rendu

 

Apprendre-la-CAO.com - Sketchfab

 

La vidéo de l’article

Le résumé de la vidéo

La définition commence à partir de ce travail préparatoire.
Le corps (révolution d’un profil = flèche bleue) et l’anse de la théière sont déjà représentés.
Deux courbes (flèches rouges) vont nous permettre de tendre une peau (raccordement) entre le corps et l’extrémité du verseur.
Le but est de produire une surface élégante se raccordant avec une continuité en courbure avec chacune de ces faces.

Catia V5 - théière surface de départ

Tout se passe dans l’atelier GSD (Generative Shape design). Il existe d’autres ateliers surfaciques plus complexes mais celui-ci est plus accessible et nous permet déjà d’obtenir quelques surfaces de classe A comme ici localement.
Seuls ces deux raccords (avec le verseur) présenteront une continuité en courbure. Le reste de la théière ne présente pas la même qualité. On ne peut donc pas dire que cet objet est une pièce de style !

Première tentative

La première solution consiste à utiliser une “surface de raccord”.
Celle-ci nous permet de raccorder en tangence ou en courbure au niveau des deux courbes.

Le raccord en tangence donne une géométrie globale acceptable mais on voit, grâce à l’éclairage “néon” (isophotes) que les lignes de reflet sont brisées (cerclages rouges). Ceci serait peu esthétique dans les mains de l’utilisateur.

Catia V5 - théière surface raccord en tangence

La même mais avec un raccord en courbure donne une surface trop perturbée (flèche bleue) et éloignée de la forme souhaitée bien que les lignes de reflet montrent que les raccords avec le reste de la pièce soient corrects (cerclage en rouge).

Catia V5 - théière surface raccord en courbure

Il faut donc oublier cette méthode et utiliser une autre fonction.

 

Deuxième tentative

L’outil “Surface multisections” demande un travail préparatoire plus important.
Il y a donc adjonction de courbes guides (en vert). Ce sont des splines se raccordant avec une continuité en courbure aux points concernés.

Les surfaces roses sont des peignes (simples extrusions normales au plan de symétrie de la pièce).
Elles imposeront la direction normale au plan de symétrie.

Catia V5 - théière surface multisections préparation

Voici le résultat de la surface multisections avec des raccordements en courbure sur les deux courbes de départ (sections)

Catia V5 - théière surface multisections raccord courbure neon

Cette surface répond parfaitement à nos attentes. Elle présente une forme générale harmonieuse et présente une continuité en courbure avec les deux surfaces d’appui.

 

La théière solide

La théière solide est rapidement obtenue par épaississement de la peau surfacique et puis par symétrie.

Catia V5 - théière solide reflets neon

 

Conclusion

GSD nous apporte des outils suffisamment puissants pour aborder des formes continues en courbure.
On touche ainsi du doigt les pièces de style sans entrer dans des ateliers purement surfaciques et complexes.

L’éclairage par néons sert à vérifier si les accords sont continus en courbure (par de reflet brisé).

J’espère que cet article vous a donné envie de modéliser des pièces un peu moins mécaniques.
Vous pouvez partager l’article ou me laisser un commentaire si cela vous tente ; )

Recherches utilisées pour trouver cet article :CAO surfacique

About the Author: PSX59

Technicien dans l’âme et résolument passionné d’aviation, je vous invite à découvrir la CAO sur des thèmes variés avec un seul but … Créer !

2 Comments

  1. Répondre francois

    Sympa le tuto, merci.
    Je n’avais jamais changé l’éclairage en mode « néon », c’est vraiment très bien pour visualiser la qualité en courbure. Sympa aussi l’astuce de passer en mode d’affichage perspective pour sélectionner une face interne. Et la multi-sections, qui est une fonction très puissante et très intéressante est très bien illustrée ici. D’ailleurs je suis intéressé par l’option de fixer une « courbe de contrôle » car je n’ai pas encore compris comment ça fonctionnait.

    • Répondre PSX59

      Bonjour François,
      Je suis content d’apporter quelques connaissances sur le logiciel.
      Tout l’art du surfacique est de partir sur des éléments (guides) de bonne qualité.
      Tout est bon pour y arriver mais il faut garantir une certaine qualité (courbure, tangence…) des éléments parents.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *