Robot de combat – Part7 – Assemblage du châssis.

L’article précédent vous montrait la réalisation des deux longerons permettant d’allonger la machine au delà de l’essieu constitué des deux motoréducteurs.

Dans cet article, je vous montre :

L’assemblage du châssis de mon robot de combat.

Tout d’abord, un petit retour dans la maquette numérique. Les longerons se fixent comme ceci sur l’essieu.

Profil du robot de Combat CAO

Le cornières sont un peu longues mais je les recouperai.
Tout n’est pas représenté car il faut choisir entre fabriquer le vrai robot ou fabriquer un robot virtuel; le temps étant par ailleurs compté, j’ai vite fait mon choix. La CAO me permet d’éviter les embuches sur certains points délicats, pour le reste j’attaque direct !

Vue en perspective on voit maintenant une lame qui se situe à l’opposé de l’essieu.

vue iso du robot de Combat CAO

Cette pièce est extraite d’un fer plat dont les faces sont meulées de façon à créer un coin.

On peut deviner cela sur cette image après un longue séance de disqueuse. Pfff !

Lame Avant _ detail

Ceci n’est pas encore soudé et un petit montage “à blanc” me donne enfin l’image tant attendue de cette machine et me donne un peu de courage pour la suite.

Assemblage à blanc du chassis du robot

Bon, puisque tout est bien en place (et surtout les perpendicularités respectées), c’est parti pour l’assemblage par soudure.

Mecanosoudure du châssis du robot

Pour une fois que je fais des étincelles !
On voit les cordons en bout de longeron et des nouvelles plaques de renfort dans l’axe des roues.
Tous les bords on été préparées avec des chanfreins de façon à ce que le métal d’apport se marie bien avec les pièces à assembler (en profondeur) et que le cordon ne dépasse pas trop.

En image (c’est plus clair), il faut faire cela:

Soudure préparation des bords 1

Soudure préparation des bords 2

Soudé

Cela dépasse encore un petit peu et dans la plupart des cas je les ai meulés car il est important pour moi que rien ne dépasse.

Voilà le résultat après retouches de ce début de châssis.

Debut de chassis robot de combat

Il manque encore beaucoup de renforts et surtout la partie centrale car il faudra bien fermer ce large trou.
Je pense en profiter pour y glisser une arme. Mais ce sera pour plus tard.

Voilà pour l’avancement des travaux sur le robot de combat.

N’hésitez pas à me poser des questions (si vous en avez, sinon vous pouvez m’encourager ça me fera plaisir).
En attendant vous pouvez toujours en toucher à mot à votre entourage juste pour voir si ils connaissent ce type d’activité.

About the Author: PSX59

Technicien dans l'âme et résolument passionné d'aviation, je vous invite à découvrir la CAO sur des thèmes variés avec un seul but ... Créer !

2 Comments

  1. Répondre Florian

    Géniale ta fabrication et la cao est splendide ! J’ ai hâte de le voir en vrai . Nous aussi on est pris par le temps on s’ y est pris tard .

    Bon courage pour la suite ! Et a bientôt !
    Florian

    • Répondre PSX59

      Merci pour tes encouragements Florian.
      C’est la dernière ligne droite et je viens d’y ajouter l’électronique. Pas toujours évident pour moi qui suis mécanicien.
      Je dois boucher le trou central et ensuite faire quelques roulages pour voir si c’est pilotable.

      J’espère que tu auras le temps de finir (le plus simple possible pour gagner du temps).

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *