SG38–Nervures du drapeau de dérive (14.35-U01,02,04,05)

En complément des pièces du SG38 déjà modélisées et visibles sur le site Planons.com, voici la construction CAO des nervures du drapeau de dérive du planeur.

image

Les nervures du drapeau de dérive du SG38

Cet article succède à celui concernant la modélisation du longeron du drapeau de dérive (voir cet article).
Nous allons voir ici comment j’ai réalisé les 3D des 4 différentes nervures qui donneront la forme de cette gouverne (coté bord de fuite).
Dans un prochain article, nous verrons l’assemblage du longeron avec celles-ci mais aussi avec les nervures de bord d’attaque et le guignol que j’ai déjà modélisés.

image

 

 

Modélisation sur Catia V5

La construction d’une nervure en bref:

Je pars ici des plans d’origine du planeur et modélise dans une logique de rétro-ingénierie ces pièces en constituées entièrement de bois. Il y a bien sûr de nombreuses façons de modéliser la chose.

image

Je vous montre ici la façon avec laquelle j’ai appréhendé le problème.
Les différentes parties (âme, baguettes et renforts) sont collées entre elles et sont donc indémontables.
Je pars donc sur une modélisation dans une seule Catpart car il ne s’agit pas d’un assemblage à proprement parler (c’est à dire démontable totalement ou partiellement).
Chaque élément étant formé d’un corps de pièce distinct.

Tout comme pour le longeron, je commence par dessiner la forme en plan de la nervure dans une esquisse servant par la suite de référence pour tous les corps de pièce.

Cette méthode est surtout intéressante dans une nouvelle étude. Les différents morceaux suivent les traits de construction que l’on ne modifie qu’une fois. Ici c’est un peu moins vrai puisque la forme est figée mais il m’est arrivé de me tromper dans le premier tracé. Cela aurait pu me couter du temps si j’avais construit cela autrement. Quoi qu’il en soit c’est une bonne habitude de procéder de la sorte, c’est à dire à l’ancienne (planche à dessin) avec des traits de construction sorte de chef d’orchestre fonctionnel.

A titre d’exemple, voici le tracé du contour de la première nervure 14.35-U01.
Sur le plan, les les grandes arêtes semblent rectilignes, il n’en est en fait rien, ce sont des courbes données par les coordonnées de points à une certaine distance du longeron.
La pièce présente une symétrie, je ne dessine donc que la moitié puis dans l’esquisse, je symétrise le tracé.

image

Je commence par créer le corps de pièce représentant l’âme.
Extrêmement facile car son profil est exactement celui que je viens de dessiner. Donc nouvelle esquisse dans le même plan, je projette la totalité de l’esquisse de référence (en la sélectionnant dans l’arbre) et je sors en direction du 3D, j’extrude de l’épaisseur du contreplaqué. J’applique le matériaux Bouleau, je le tourne de 90° (car les fibres extérieures du Ctp doivent être dans ce sens). Fini !

Ame

Un autre corps de pièce pour les baguettes longues (semelles).
Même principe, je crée une esquisse dans le même plan et je projette ce coup-ci les lignes qui me sont utiles.
Je crée un décalage de la courbe la plus longue de 4mm (largeur de la baguette).
Je relimite les diverses courbes pour fermer le profil et je revient au 3D pour extruder de 8mm dans la direction opposée au ctp.

semelle

Puis je symétrise cette baguette et applique le matériau et le tourne pour que les fibres du bois soient dans le sens de la longueur de la baguette.

semelle sym

Autre corps de pièce pour la baguettes de 8x8mm perpendiculaire aux semelles coté longeron.

Je projette les éléments utiles, relimite et j’extrude puis symétrise la chose.

8x8-1

Avec la bonne orientation du matériau !

8x8-2

Idem pour les autres baguettes destinées à empêcher le flambage de l’âme du la nervure.

nervure avant goussets

Pour finir, il ne manque plus à cette nervure que les goussets.
Les deux premières nervures (en bas) du drapeau de dérive du SG38 sont renforcées car l’effort entrant des câbles du palonnier se fait sur ces pièces finalement plus sollicitées en flexion que les autres nervures de cette gouverne.

Le plan d’esquisse est choisi comme étant la face supérieure du renfort de 8x8mm.

image

Méthode identique et extrusion de l’épaisseur du contreplaqué.

Gousset nervure

Idem pour les deux autres goussets…

La nervure 14.35-U01 est finie !
Une petite sauvegarde… c’est dans la boite.

Nervure finie

 

Encore plus facile pour les autres nervures !!

Et oui, maintenant que j’ai une nervure, je peux facilement obtenir les autres.

Je commence par dupliquer mon modèle. Soit par la gestion des enregistrements soit je copie et colle ma Catpart dans mon répertoire directement dans Windows.
Je renomme mon fichier 14.35-U02.Catpart et je l’ouvre.
Je renomme tout de suite la part sinon cela ferait un homonyme dans la future maquette numérique (U01 devient U02).

Et puis :

Vous vous rappelez de cette histoire de contour qui peut faire gagner du temps ?
Et bien cela va servir trois fois pour adapter nos trois prochaines nervures.

Sur le plan, on voit que les trois nervures sont d’une structure assez similaire à des détails près comme les goussets qui disparaissent et pour la dernière nervure un renfort en moins. Attention aussi, l’épaisseur du contreplaqué passe de 1mm à 0.8 mm.
En fait les cotes changent et les renforts se déplacent.
Les modifications sont donc très faciles à faire à commencer par le profil général. Voici ce qui change:

image

On sort de l’esquisse, un Update et toutes les pièces sont redessinées.
Il reste à repositionner chaque renfort en éditant chacune des deux esquisses ainsi que la position du trou dans le contreplaqué (on en profite pour changer son épaisseur).

Et voilà la deuxième nervure finie.

14.35-U02 finie

 

Même chose pour les deux autres nervure, la manipulation prend quelques minutes et la maquette avance.
Fin de cet article…
Je vais bientôt attaquer l’assemblage du drapeau de dérive du SG38.

J’espère que cela vous a plu, si vous avez des questions, n’hésitez pas à me laisser un commentaire et à partager cet article sur les réseaux sociaux.

About the Author: PSX59

Technicien dans l'âme et résolument passionné d'aviation, je vous invite à découvrir la CAO sur des thèmes variés avec un seul but ... Créer !

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *