ZW3D–Test sur une Bielle #1

Toujours à la recherche de solutions en terme d’outil de modélisation, dans une série d’articles, je vais tenter d’explorer le plus en profondeur possible un logiciel de CAO et de CFAO peu connu pour le moment mais qui vaut la peine de s’y intéresser.
Il s’agit de ZW3D, un logiciel venant des USA et développé par une équipe située en Chine.

zw3d logo

logo-ZW3D

 

Pourquoi s’intéresser à ZW3D ?

D’un point de vue performances, ZW3D entend se positionner sur le marché de la CAO au niveau des produits phares qui s’y trouvent actuellement. Il propose tous les outils de conception que l’on peut attendre  d’un modeleur paramétrique actuel (conception solide et surfacique, Paramétrie, associativité, arbre de construction, etc…)

L’argument fort de ZWsoft, l’éditeur du logiciel, est d’apporter une solution complète (CAO + CFAO) à un prix abordable !

C’est ce que je souhaite vérifier durant cette période d’essai.

La cerise sur le gâteau est que ZW3D est capable de lire les principaux formats propriétaires de ses concurrents (fichiers Catia, SolidWorks, Creo, Inventor, solidedge,…). De quoi pouvoir ouvrir et modifier des CAO existantes pour ne pas être coincé dans un développement. Evidement, on ne récupérera pas l’arbre de construction de la pièce d’origine mais le résultat solide (solide mort) ou surfacique sera exploitable.

 

Un premier test sur une bielle pour découvrir le soft

J’ai tout d’abord jeté un coup d’œil sur quelques vidéos en Français sur la chaîne youtube de ZWFrance le distributeur officiel Français pour me faire une idée de l’organisation de l’interface et voir quelques exemples de construction solide.

J’ai ensuite téléchargé le logiciel sur leur site pour un essai 30 jours.

Pour se faire une idée de l’ergonomie et des limites d’un logiciel, quoi de mieux que d’essayer de modéliser des pièces de plus en plus complexes.

J’ai choisi ici de commencer par une bielle en conception solide juste pour voir si, avec les quelques explications que j’avais glanées, je pouvais m’en sortir.

ZW3D - Test sur une bielle conception solide

Le modèle est d’une géométrie assez simple mais présente tout de même deux symétries, des dépouilles et quelques congés. J’ai surtout souhaité ajouter un peu d’intelligence au modèle en liant les cotes afin de pouvoir changer seulement une cote d’entraxe et obtenir ma nouvelle bielle le temps d’une mise à jour.

Cette première vidéo présente l’interface et entame la modélisation de la bielle.
Vous y verrez mes hésitations. J’ai souhaité ne pas retoucher cela au montage afin de ne pas artificiellement embellir la situation. J’aurais certainement été plus efficace en me documentant d’avantage mais en un peu moins d’une heure et demie je parviens à mon but.

La vidéo de l’article

Il s’agit de la première vidéo  sur trois (les autres seront dans les prochains articles)

Conclusion

Venant de Catia V5, ZW3D ne m’a pas du tout déstabilisé, bien au contraire car la philosophie tout comme les outils m’ont semblé familiers.

ZW3D présente une interface claire et classique à l’image de ses concurrents. On peut donc assez facilement s’y plonger et trouver rapidement ses outils.
L’aide est en Anglais et ne semble pas donner d’exemples concrets sur l’utilisation des outils. Je n’ai toutefois pas eu l’obligation de me pencher sérieusement dessus tant les fonctions sont évidentes.

About the Author: PSX59

Technicien dans l'âme et résolument passionné d'aviation, je vous invite à découvrir la CAO sur des thèmes variés avec un seul but ... Créer !

2 Comments

    • Répondre PSX59

      Content que ça te plaise.
      Il y en aura d’autres sur ZW3D.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Show Buttons
Hide Buttons